Réponse à la lettre ouverte anonyme publiée sur le blog du « Courrier des Balkans »