Lettres

L’équipe de Lettres – Latin – Philosophie – Théâtre

  • Mme Stéphanie DIZIN (Lettres – Histoire-géographie)
  • M. Philippe BONOLAS (Lettres – Latin)
  • M. Candido DIAS (Lettres – Philosophie – Théâtre)
  • M. Pierre-François GARDE (Lettres – Latin – Théâtre)

Le Français au collège

Cycle 3 (CM1/CM2/6ème)

Les objectifs de la classe de 6ème en français sont :

  • La consolidation des acquis de lecture et d’écriture
  • Une meilleure maîtrise de la langue, tant du point de vue de l’oral que de l’écrit
  • L’apprentissage plus approfondi des notions grammaticales
  • Une écriture plus rapide et plus efficace
  • L’apprentissage progressif d’une certaine autonomie
  • Le développement de la culture littéraire et artistique au service de l’imagination, de la connaissance du monde et de la connaissance de soi.

4 thématiques:

  • Le monstre, aux limites de l’humain
  • Les récits d’aventures
  • Les récits de création, la création poétique
  • Résister au plus fort: ruses, mensonges et masques

Cycle 4 (5ème/4ème/3ème)

Les objectifs du cycle 4 en français sont:

  • le développement des compétences de langage oral et écrit en réception et en production 
  • l’approfondissement des compétences linguistiques (grammaire, orthographe, étymologie…)
  • la constitution d’une culture littéraire et artistique commune

Compétences travaillées :

  • Comprendre et s’exprimer à l’oral 
  • Lire
  • Écrire
  • Comprendre le fonctionnement de la langue
  • Acquérir des éléments de culture littéraire et artistique pour enrichir son expression personnelle

4 thématiques:

  • Se chercher, se construire
  • Vivre en société, participer à la société
  • Regarder le monde, inventer des mondes
  • Agir sur le monde

Ces thématiques font chacune l’objet d’un questionnement spécifique par année.

 

Le Français au lycée

La classe de seconde

La classe de seconde est une classe charnière parce que c’est une classe d’orientation. Les acquis du collège sont consolidés au regard de la langue, des connaissances littéraires et du développement de l’esprit critique. Cela repose sur:

  • l’enrichissement d’une culture générale et littéraire,
  • le développement d’une conscience esthétique et d’une curiosité intellectuelle,
  • l’acquisition progressive des moyens méthodologiques nécessaires pour émettre des hypothèses de lecture, proposer des interprétations, justifier un point de vue en étayant une argumentation.

Objets d’étude au programme de seconde:

  • le roman et la nouvelle au XIXème siècle: réalisme et naturalisme
  • la tragédie et la comédie au XVIIème siècle: le classicisme
  • la poésie du XIXème au XXème siècle: du romantisme au surréalisme
  • oeuvres et formes de l’argumentation: XVIIème et XVIIIème siècles

La classe de première générale et de littérature

Dans la continuité de la classe de seconde, le programme vise à élargir les connaissances littéraires et à renforcer le goût pour la littérature. L’acquisition d’une autonomie intellectuelle face aux faits littéraires et esthétiques est un objectif central afin d’établir les fondements d’esprits libres dans la tradition humaniste de l’Europe.

Le programme s’articule autour de quatre objets d’étude (tronc commun) auxquels s’ajoutent deux objets d’étude spécifiques à la filière littéraire. Ils constituent les axes programmatiques des épreuves orales et écrites du baccalauréat.

  • le personnage de roman, du XVIIème siècle à nos jours
  • le texte théâtral et sa représentation, du XVIIème siècle à nos jours
  • écriture poétique et quête du sens, du Moyen-Âge à nos jours
  • la question de l’homme dans les genres de l’argumentation, du XVIIème siècle à nos jours
  • vers un espace culturel européen: Renaissance et Humanisme
  • les réécritures du XVIIème siècle à nos jours

La classe de terminale littéraire

Le programme s’articule autour de deux axes: “Lire – écrire – publier” et “Littérature et langages de l’image”. Chaque axe est étudié à partir d’une oeuvre renouvelée bi-annuellement et le choix des oeuvres est fixé par le Ministère de l’Education Nationale.

 

Le latin, au collège et au lycée

Le latin, option facultative que les élèves peuvent débuter en 5ème, leur offre une ouverture à plus d’un titre:

    • ouverture sur une civilisation qui a marqué pendant de nombreux siècles l’Europe: découverte de la vie au temps des Romains, de leurs cultes religieux, de leur éducation, de la hiérarchisation de la société romaine…
    • ouverture littéraire auprès d’auteurs restés célèbres et encore étudiés aujourd’hui: les poètes Catulle, Virgile et Ovide, le magistrat Cicéron, le général César, le philosophe Sénèque…
    • ouverture sur une langue qui a produit de nombreux mots en français, qui a fait naître de nombreuses expressions (Carpe diem, Festina lente, Grosso modo…) et qui oblige à la rigueur lorsqu’il faut traduire.
    • ouverture sur une mythologie importante et foisonnante: Hercule, Jupiter, Enée, Danaé…
    • fondement pour une  maîtrise solide des langues romanes: français, italien, espagnol.. et d’autres langues européennes comme l’anglais, voire l’allemand.
    • renforcement de l’esprit de rigueur et de méthode.

 

La philosophie en Terminale

L’enseignement de la philosophie en classes terminales a pour objectif de favoriser l’accès de chaque élève à l’exercice réfléchi du jugement, et de lui offrir une culture philosophique initiale. Ces deux finalités sont substantiellement unies. Une culture n’est proprement philosophique que dans la mesure où elle se trouve constamment investie dans la position des problèmes et dans l’essai méthodique de leurs formulations et de leurs solutions possibles ; l’exercice du jugement n’a de valeur que pour autant qu’il s’applique à des contenus déterminés et qu’il est éclairé par les acquis de la culture. La culture philosophique à acquérir durant l’année de terminale repose elle-même sur la formation scolaire antérieure, dont l’enseignement de la philosophie mobilise de nombreux éléments, notamment pour la maîtrise de l’expression et de l’argumentation, la culture littéraire et artistique, les savoirs scientifiques et la connaissance de l’histoire. Ouvert aux acquis des autres disciplines, cet enseignement vise dans l’ensemble de ses démarches à développer chez les élèves l’aptitude à l’analyse, le goût des notions exactes et le sens de la responsabilité intellectuelle. Il contribue ainsi à former des esprits autonomes, avertis de la complexité du réel et capables de mettre en œuvre une conscience critique du monde contemporain.

Notions

Les notions au programme  ne correspondent pas à des têtes de chapitre. L’ordre dans lequel les notions sont abordées et leur articulation avec l’étude des œuvres relèvent de la liberté philosophique et de la responsabilité du professeur.

Repères

L’étude des notions est précisée et enrichie par des repères auxquels le professeur fait référence dans la conduite de son enseignement. Ces repères ne feront en aucun cas l’objet d’un enseignement séparé ni ne constitueront des parties de cours ; le professeur déterminera à quelles occasions et dans quels contextes il en fera le mieux acquérir par les élèves l’usage pertinent, qui ne saurait se réduire à un apprentissage mécanique de définitions.

Sujets du baccalauréat

Les sujets donnés à l’épreuve écrite du baccalauréat porteront sur les notions et sur les problèmes qu’elles permettent de poser.

Série littéraire

NOTIONS :

Le sujet

– La conscience

– La perception

– L’inconscient

– Autrui

– Le désir

– L’existence et le temps

La culture

– Le langage

– L’art

– Le travail et la technique

– La religion

– L’histoire

La raison et le réel

– Théorie et expérience

– La démonstration

– L’interprétation

– Le vivant

– La matière et l’esprit

– La vérité

La politique

– La société

– La justice et le droit

– L’État

La morale

– La liberté

– Le devoir

– Le bonheur

REPÈRES :

Absolu/relatif – Abstrait/concret – En acte/en puissance – Analyse/synthèse – Cause/fin – Contingent/nécessaire/possible – Croire/savoir – Essentiel/accidentel – Expliquer/comprendre – En fait/en droit – Formel/matériel – Genre/espèce/individu – Idéal/réel – Identité/égalité/différence – Intuitif/discursif – Légal/légitime – Médiat/immédiat – Objectif/subjectif – Obligation/contrainte – Origine/fondement – Persuader/convaincre – Ressemblance/analogie – Principe/conséquence – En théorie/en pratique – Transcendant/immanent – Universel/général/particulier/singulier

Série économique et sociale

NOTIONS :

Le sujet

– La conscience

– L’inconscient

– Autrui

– Le désir

La culture

– Le langage

– L’art

– Le travail et la technique

– La religion

– L’histoire

La raison et le réel

– La démonstration

– L’interprétation

– La matière et l’esprit

– La vérité

La politique

– La société et les échanges

– La justice et le droit

– L’État

La morale

– La liberté

– Le devoir

– Le bonheur

REPÈRES :

Absolu/relatif – Abstrait/concret – En acte/en puissance – Analyse/synthèse – Cause/fin – Contingent/nécessaire/possible – Croire/savoir – Essentiel/accidentel – Expliquer/comprendre – En fait/en droit – Formel/matériel – Genre/espèce/individu – Idéal/réel – Identité/égalité/différence – Intuitif/discursif – Légal/légitime – Médiat/immédiat – Objectif/subjectif – Obligation/contrainte – Origine/fondement – Persuader/convaincre – Ressemblance/analogie – Principe/conséquence – En théorie/en pratique – Transcendant/immanent – Universel/général/particulier/singulier

 

 

 

 

Série scientifique

NOTIONS :

Le sujet

– La conscience

– L’inconscient

– Le désir

La culture

– L’art

– Le travail et la technique

– La religion

La raison et le réel

– La démonstration

– Le vivant

– La matière et l’esprit

– La vérité

La politique

– La société et l’État

– La justice et le droit

La morale

– La liberté

– Le devoir

– Le bonheur

REPÈRES :

Absolu/relatif – Abstrait/concret – En acte/en puissance – Analyse/synthèse – Cause/fin – Contingent/nécessaire/possible – Croire/savoir – Essentiel/accidentel – Expliquer/comprendre – En fait/en droit – Formel/matériel – Genre/espèce/individu – Idéal/réel – Identité/égalité/différence – Intuitif/discursif – Légal/légitime – Médiat/immédiat – Objectif/subjectif – Obligation/contrainte – Origine/fondement – Persuader/convaincre – Ressemblance/analogie – Principe/conséquence – En théorie/en pratique – Transcendant/immanent – Universel/général/particulier/singulier

 

 

 

 

 

 

 

 

Le théâtre

Est-il besoin d’énumérer tous les bienfaits du théâtre? Sans doute, pour  convaincre les élèves d’intégrer les différentes structures qui existent à l’EFB:

  • amélioration de l’expression française, au contact des textes;
  • découverte de textes d’auteurs, enrichissement culturel;
  • augmentation de la confiance en soi lorsqu’il est nécessaire de s’adresser à un public, possibilité de jouer un rôle et de s’exprimer différemment;
  • espace de liberté et de créativité, associées toutefois à une rigueur dans l’apprentissage des textes et de la mise en scène;
  • confrontations à d’autres points de vue, débats constructifs sur les choix à effectuer;
  • mémoire plus performante en raison de l’apprentissage régulier de textes;
  • dépassement de soi;
  • et surtout, du plaisir, avec les autres et grâce aux autres.